Perrine Bellanger, diététicienne nutritionniste spécialiste des alimentations végétales

Blog

2019 !

En 2018, j’ai adoré vous rencontrer, entendre vos histoires et vous accompagner un bout de chemin vers une alimentation plus végétale, et/ou dans votre recherche d’une relation apaisée au corps et à la nourriture. Pour 2019, je prévois de continuer sur la même lancée. Et […]

Véganisme et amalgames

Après plusieurs années de conversations qui commencent par : « dis-moi, toi qui est diététicienne… », j’ai accumulé une belle collection d’opinions, d’idées toutes faites, de fausses idées et de grosses conneries sur ce qu’est (ou devrait être) la nutrition, et en particulier la nutrition […]

Vegan Place de Tours – 23 juin 2018

Vegan Place de Tours – 23 juin 2018

Le 23 juin prochain, je serais présente sur la première Vegan Place de Tours.

Entre 10h et 12h, puis entre 14h et 16h, je serai aux côtés de l’Association végétarienne de France pour répondre à toutes vos questions nutrition! -Horaires variables en fonction de la météo, s’il fait trop beau et trop chaud, j’irais peut-être me cacher en intérieur-

Au programme:

  • des stands d’associations animalistes avec de l’info et plein de gens chouettes pour discuter avec vous,
  • des food-trucks! Véganes! Ouiii <3
  • des artisans et des producteurs locaux, engagés dans une démarche végane.
  • et des conférences…

Dont celle-ci: Comment équilibrer son alimentation végétale?

Que je présente.

Et c’est complet.

Vlà la pression les ami·e·s!

Si je ne me suis pas liquéfiée d’ici là… On se dit au 23 ?

 

Plus d’infos sur la page facebook de la Vegan Place: https://www.facebook.com/veganplacetours/

Journée mondiale de l’allaitement maternel

Le 29 mars est la journée mondiale de l’allaitement maternel. A-t-on réellement besoin d’une journée mondiale pour quelque chose d’aussi évident que l’allaitement maternel? Après tout, c’est un geste ancestral, inné comme l’instinct maternel, et puis au pire, il y a toujours le lait en […]

Lecture veggie #7: Je mange quoi… quand je suis végétarien, Jean-Michel Cohen

Lecture veggie #7: Je mange quoi… quand je suis végétarien, Jean-Michel Cohen

Suite à la publication du numéro 130 de la revue Alternatives Végétariennes, où nous évoquons rapidement cet ouvrage du Dr Cohen, je souhaite approfondir un petit peu le sujet avec une lecture critique moins limitée en nombre de caractères. Le docteur Cohen est connu pour […]

Le poids de la balance

Le poids de la balance

Quand je rencontre des nouvelles personnes et que je parle de mon métier, mes interlocuteurs supposent souvent des choses tout à fait rigolotes sur moi et mon quotidien.

Par exemple: je mange toujours très sain. J’ai une maîtrise parfaite de mon poids. Je me nourris de légumes vapeur, je prévois mes menus à l’avance, je suis grossophobe et je juge les gens sur le contenu de leur assiette, sur leur corps, leur poids, etc. 

En vrai? Rien de tout ça.

J’adore les frites et la pizza, et il m’est déjà arrivé de commander des frites ET une pizza (c’était booon, et c’était graaaas!). Les tablettes de chocolat ont une espérance de vie très courte une fois que j’ai le nez dedans, et je suis une grande adepte du grignotage. Oui. Vraiment.

Mangez ce que vous voulez, car si nous ne sommes pas en consultation, le contenu de votre assiette m’indiffère!

Mon poids fluctue, dans une certaine fourchette qui va de “à l’aise dans mon jean” à “je peux plus fermer le bouton, tant pis je laisse ouvert, ça se verra pas avec la ceinture”. Parfois, j’atteins même un stade de “si je lave ce jean, je ne pourrais pas le remettre”. Généralement, c’est à ce moment que j’arrête d’acheter du chocolat…

Votre corps et votre poids, c’est vous que ça concerne, et vous n’avez pas besoin de mon opinion. Si vous voulez mon opinion, on se voit en consultation, et encore. Même là, il y a peu de chances que je vous parle de votre poids.

Comment? Quoi quoi quoi?

Une diététicienne qui s’en fout de votre poids???

Oui.

Voilà pourquoi.

Vous êtes une personne que j’ai envie de connaître pour elle-même.

Votre poids ne vous définit pas.

Vous êtes bien plus qu’un chiffre sur la balance.

Votre valeur en tant qu’individu n’est pas définie par la balance.

Votre poids n’est pas un score, ou une note, ou quoi que ce soit d’autre qui mériterait une telle place dans votre quotidien.

En pratique, je n’ai pas de balance. Ni pour mon usage personnel, ni pour un usage professionnel. Si vous venez en consultation chez moi, je n’ai aucun moyen de savoir combien vous pesez. Si je viens chez vous pour une consultation, je ne vous demanderai pas de monter sur votre balance.

En fait, je ne vous demanderai probablement pas votre poids. Tout simplement. Sauf si vous abordez le sujet en premier. Et dans ce cas, vous pouvez me dire n’importe quel nombre, je vous croirais sur parole. Je vais le marquer sur mon papier, parce que c’est important pour vous. Mais ça n’est pas vraiment utile, car c’est une donnée qui ne m’intéresse pas. Et plus particulièrement, c’est une donnée qui ne devrait pas influencer votre façon de manger.

Manger sainement, c’est un choix qu’on fait pour soi, parce que c’est bon et que ça fait du bien. Surtout pas parce qu’une personne qui vous traite de gros vous a dit que c’est LE bon régime, LA bonne méthode, la SEULE option, etc.

Ce qui m’intéresse, c’est vous. Comment vous vous sentez. Dans votre corps. Avec votre alimentation, celle que vous avez choisi. Et ce que je peux vous apporter en termes de connaissances et de soutien pour que vous vous sentiez encore mieux. Le poids n’est pas un objectif en soi.

Alors offrez à votre balance un aller simple pour la benne à ordure, et apprivoisez votre corps tel qu’il est. Après tout, c’est le seul que vous aurez. Autant en prendre soin, et l’aimer.

 

Cholédoc et la tentation végétale

Cholédoc et la tentation végétale

Il y a quelques semaines, j’ai reçu le dernier numéro de « Cholé-doc » dans ma boîte aux lettres, et j’aimerais partager avec vous quelques réflexions sur cette lecture. La tentation végétale est-elle nutritionnellement acceptable? (rien que le titre, c’est déjà super, non?) Tout d’abord, pour situer […]

Lettre ouverte de l’AVF à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

Lettre ouverte de l’AVF à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

  Le 19 septembre dernier, l’Association Végétarienne de France a publié une lettre ouverte destinée à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Vous pouvez la lire en intégralité sur le site de l’AVF. Une information solide et fiable sur les bénéfices et les […]

Lecture veggie #6: Vivre végane, Gwendoline Yzèbe

Lecture veggie #6: Vivre végane, Gwendoline Yzèbe

Vivre végane, de Gwendoline Yzèbe

Sorti récemment (juin 2016), ce titre a fait son apparition dans mon fil d’actualité Facebook et vu son tarif tout à fait abordable (13,90€), je me suis empressée d’en faire l’acquisition.

Écrit par une blogueuse et journaliste, que vous pouvez retrouver ici, ce livre offre un panorama complet du mode de vie végane: des raisons qui peuvent motiver ce changement de mode de vie, à l’entretien de la maison, en passant par l’alimentation et l’habillement, la plupart des sujets liés de prêt ou de loin au véganisme sont abordés.

Je ne m’aventurerais pas à commenter les parties qui ne concernent pas mon domaine de compétence: je laisse le soin à chacun de s’en faire une idée, et aux spécialistes de juger de la pertinence des informations 😉

Quels éléments sur la partie qui concerne plus spécifiquement la nutrition:

Un seul point un peu négatif. Dans le chapitre intitulé “Procéder par étapes vers une alimentation végétalienne”, j’ai buté sur cette phrase: “Il faut aussi accorder du temps à votre corps qui va se “détoxifier” et s’habituer à une nouvelle alimentation”. Le terme “détoxifier” me dérange car il n’a aucun fondement scientifique. Il s’agit surtout de s’habituer aux aliments nouveaux, ce qui prend du temps, comme l’indique l’auteure, mais pas de la “détox” (concept-arnaque qui vide bien des poches et en remplit abondamment quelques rares autres).

Et plusieurs points tout à fait positifs, qui ont fait du bien à mes yeux de diététicienne 🙂

Tout d’abord, l’auteure souligne l’inaptitude de l’INPES à fournir des conseils alimentaires pertinents aux végétariens et aux végétaliens par son insistance sur le caractère “indispensable” de la consommation de produits animaux. Cette position est qualifiée de dépassée et d’irresponsable. Je rejoins à 200% Gwendoline Ysèbe à ce sujet et j’attends avec impatience la prochaine mouture du PNNS qui, espérons-le, inclura de manière cohérente les alimentations végétales.

Ensuite, parlons protéines! Même si les pourcentages proposés sont un peu faibles à mon goût, ce paragraphe est tout à fait cohérent. J’ai particulièrement apprécié son explication limpide de la “protéine incomplète”. Tous les végés, aspirants ou de longue date, ont entendu parler de ce fameux acide aminé “manquant” dans les légumineuses, qu’il fallait alors associer aux céréales, à qui il en “manque” un aussi mais pas le même… Si vous avez suivi un peu les lectures précédentes, vous avez sûrement compris ce que je pense de l’association des protéines végétales (bullshit! dans la plupart des cas), mais étant particulièrement rebutée par la biochimie, je ne m’étais pas aventurée dans cette explication. Gwendoline Ysèbe le fait très bien: “les lentilles ont un indice chimique de 0,9, cela signifie que l’un des acides aminés essentiels le moins présent est à 90% de la teneur considérée comme optimale. Il suffit d’en manger un peu plus.” Et hop, tout est clair, plus besoin de s’embêter à associer les protéines!

Enfin, d’une manière générale, les recommandations pour chaque nutriment abordé sont pertinentes et judicieuses.

Je suis toujours un peu sceptique quand j’ai affaire à un-e blogueur-euse. Internet et son anonymat permettent toutes les fantaisies et malheureusement, cela ne présage pas toujours du meilleur! Mais encore une fois, comme avec Ophélie Véron et Marie Laforêt, Gwendoline Ysèbe a fait son travail sérieusement. Plusieurs interviews avec des pointures du véganisme jalonnent l’ouvrage, comme le Dr Jérôme Bernard-Pellet ou Martin Gibert, et chaque chapitre est riche de notes de bas de page, références, et autres sources dont je ne me lasse pas.

Seul véritable bémol à mon goût: les pages sont collées, plutôt que cousues. Cela contribue certainement à son tarif, mais j’ai bien peur que la durée de vie ne soit pas au rendez-vous, car vu la qualité du contenu, ce bouquin sera certainement consulté très souvent!

En bref: n’hésitez pas, si vous cherchez un guide complet sur le véganisme, avec des vraies bonnes informations dedans, et pleins de sources pour approfondir, c’est le livre qu’il vous faut 😉

 

Lecture veggie #5: lectures en vrac

Lecture veggie #5: lectures en vrac

Ce mois d’août n’a pas été très studieux! Certes je travaille sur d’autres projets, mais surtout je profite du calme avant la reprise de septembre pour prendre un peu de repos et pour lire lire lire, des trucs sur la diététique, mais pas que. Je vous […]