Perrine Bellanger, diététicienne nutritionniste spécialiste des alimentations végétales

Lecture veggie #6: Vivre végane, Gwendoline Yzèbe

Lecture veggie #6: Vivre végane, Gwendoline Yzèbe

Vivre végane, de Gwendoline Yzèbe

Sorti récemment (juin 2016), ce titre a fait son apparition dans mon fil d’actualité Facebook et vu son tarif tout à fait abordable (13,90€), je me suis empressée d’en faire l’acquisition.

Écrit par une blogueuse et journaliste, que vous pouvez retrouver ici, ce livre offre un panorama complet du mode de vie végane: des raisons qui peuvent motiver ce changement de mode de vie, à l’entretien de la maison, en passant par l’alimentation et l’habillement, la plupart des sujets liés de prêt ou de loin au véganisme sont abordés.

Je ne m’aventurerais pas à commenter les parties qui ne concernent pas mon domaine de compétence: je laisse le soin à chacun de s’en faire une idée, et aux spécialistes de juger de la pertinence des informations 😉

Quels éléments sur la partie qui concerne plus spécifiquement la nutrition:

Un seul point un peu négatif. Dans le chapitre intitulé “Procéder par étapes vers une alimentation végétalienne”, j’ai buté sur cette phrase: “Il faut aussi accorder du temps à votre corps qui va se “détoxifier” et s’habituer à une nouvelle alimentation”. Le terme “détoxifier” me dérange car il n’a aucun fondement scientifique. Il s’agit surtout de s’habituer aux aliments nouveaux, ce qui prend du temps, comme l’indique l’auteure, mais pas de la “détox” (concept-arnaque qui vide bien des poches et en remplit abondamment quelques rares autres).

Et plusieurs points tout à fait positifs, qui ont fait du bien à mes yeux de diététicienne 🙂

Tout d’abord, l’auteure souligne l’inaptitude de l’INPES à fournir des conseils alimentaires pertinents aux végétariens et aux végétaliens par son insistance sur le caractère “indispensable” de la consommation de produits animaux. Cette position est qualifiée de dépassée et d’irresponsable. Je rejoins à 200% Gwendoline Ysèbe à ce sujet et j’attends avec impatience la prochaine mouture du PNNS qui, espérons-le, inclura de manière cohérente les alimentations végétales.

Ensuite, parlons protéines! Même si les pourcentages proposés sont un peu faibles à mon goût, ce paragraphe est tout à fait cohérent. J’ai particulièrement apprécié son explication limpide de la “protéine incomplète”. Tous les végés, aspirants ou de longue date, ont entendu parler de ce fameux acide aminé “manquant” dans les légumineuses, qu’il fallait alors associer aux céréales, à qui il en “manque” un aussi mais pas le même… Si vous avez suivi un peu les lectures précédentes, vous avez sûrement compris ce que je pense de l’association des protéines végétales (bullshit! dans la plupart des cas), mais étant particulièrement rebutée par la biochimie, je ne m’étais pas aventurée dans cette explication. Gwendoline Ysèbe le fait très bien: “les lentilles ont un indice chimique de 0,9, cela signifie que l’un des acides aminés essentiels le moins présent est à 90% de la teneur considérée comme optimale. Il suffit d’en manger un peu plus.” Et hop, tout est clair, plus besoin de s’embêter à associer les protéines!

Enfin, d’une manière générale, les recommandations pour chaque nutriment abordé sont pertinentes et judicieuses.

Je suis toujours un peu sceptique quand j’ai affaire à un-e blogueur-euse. Internet et son anonymat permettent toutes les fantaisies et malheureusement, cela ne présage pas toujours du meilleur! Mais encore une fois, comme avec Ophélie Véron et Marie Laforêt, Gwendoline Ysèbe a fait son travail sérieusement. Plusieurs interviews avec des pointures du véganisme jalonnent l’ouvrage, comme le Dr Jérôme Bernard-Pellet ou Martin Gibert, et chaque chapitre est riche de notes de bas de page, références, et autres sources dont je ne me lasse pas.

Seul véritable bémol à mon goût: les pages sont collées, plutôt que cousues. Cela contribue certainement à son tarif, mais j’ai bien peur que la durée de vie ne soit pas au rendez-vous, car vu la qualité du contenu, ce bouquin sera certainement consulté très souvent!

En bref: n’hésitez pas, si vous cherchez un guide complet sur le véganisme, avec des vraies bonnes informations dedans, et pleins de sources pour approfondir, c’est le livre qu’il vous faut 😉

 



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *