Perrine Bellanger, diététicienne nutritionniste spécialiste des alimentations végétales

Un dernier point avant de commencer!

J’allais enchainer directement sur ma lecture de la semaine, le Guide Nutritionnel Vegan, et puis j’ai décidé d’écrire une petite introduction, quelques mots sur ma méthode de travail pour ce projet, et c’est devenu carrément trop long pour tout dire en un seul article…

Donc avant de passer aux compte-rendus de mes lectures, un point sur les critères que j’ai choisi d’étudier plus particulièrement.

Tout d’abord, le jugement «à la tronche». C’est très subjectif, mais l’apparence joue beaucoup sur mes achats de livres. Alors autant en tenir compte dans cette analyse.

J’ai 5 critères principaux dans cette catégorie:

  • la couverture: couleurs, polices de caractères, illustrations, etc. Le critère subjectif par excellence, mais un bon indicateur tout de même: on remarque assez vite des codes récurrents au sein d’un même segment du monde de l’édition, et le segment «veggie» n’y échappe pas.
  • l’objet en lui-même: couverture cartonnée ou pas, taille du livre, qualité du papier et de l’encre, etc. Encore une fois, c’est très subjectif, mais cela influence grandement l’expérience de lecture, donc potentiellement le choix d’acheter ou non le bouquin.
  • l’auteur: nom connu ou pas, dans quel domaine et pour quelles raisons? La notoriété de l’auteur a clairement un impact sur mon niveau d’attentes à la lecture.
  • la maison d’édition ou la collection: certaines sont connues pour avoir de belles sélections végétariennes ou végétaliennes depuis pas mal d’années, d’autres sont de nouvelles venues dans le secteur. Sans que cela apporte nécessairement un gage de qualité au contenu, cela peut orienter mon choix.
  • et enfin, la quatrième de couverture: tentant ou pas tentant? Encore très subjectif. Certaines quatrièmes de couverture sont très vendeuses, et l’excitation retombe comme un soufflé à la deuxième phrase de l’introduction. Evidemment toutes ne sont pas comme cela, mais quand ça arrive, quelle déception! Bref, la quatrième de couverture, ça peut être important.

Ensuite vient la lecture en elle-même, et c’est là que ça se corse. En fonction du type d’ouvrage, les critères sont forcément un peu différents… J’ai donc choisi 3 critères suffisamment ouverts pour inclure tous les livres de ma pré-sélection*.

  • le style: what! encore un critère super subjectif! Oui j’assume. Parfois j’abandonne des bouquins, sûrement très chouettes, juste parce que la construction des phrases m’énerve. C’est comme ça. Mais là promis, je fais un effort et je lis tout jusqu’au bout, pour que chaque bouquin ait la même chance de me convaincre. Le but premier de ce critère est de répondre à ces questions: est-ce agréable à lire? Drôle? Sérieux? Pompeux? etc.
  • les références: on rentre dans le vif du sujet. Tout ouvrage qui se veut scientifique et sérieux doit citer ses sources. Un ouvrage qui ne cite pas ses sources perd à mes yeux 90% de sa crédibilité. Toute affirmation en matière de santé qui ne repose pas sur une source fiable est potentiellement: une arnaque, un danger, une croyance inefficace, un fantasme, ou parfois, un vrai truc prouvé qui n’a pas cité ses sources (faîtes votre choix).
  • le contenu: les informations fournies sont-elles à jour, sont-elles correctes? Y aborde-t-on les points essentiels liés à l’alimentation végéta*ienne? Y a-t-il des énormités propres à provoquer des hémorragies oculaires intenses? C’est la partie purement technique de l’analyse, et aussi la plus amusante pour moi.

Conclusion: ces 8 critères serviront de base commune, disons de grille de lecture, pour chaque ouvrage. D’autres aspects peuvent s’ajouter en fonction des spécificités de chaque titre, mais les 8 critères ci-dessus seront les plus importants.

*Un mot sur la pré-sélection des titres: faciles d’accès, que ce soit chez les libraires ou sur internet, je n’ai pas eu de difficultés à les trouver. Une recherche avec des mots-clés simples du type «alimentation végétarienne», ou «nutrition végétarienne», et hop, les voilà.

La “short-list” à l’heure actuelle (amenée à évoluer):

  • Guide nutritionnel veganS. Reifenhauser
  • Vivre végane, G. Ysèbe
  • Végane le guide pratique, V. Gerber
  • Bébé veggie, O. Véron
  • Mon cahier veggie, H. Defretin

On peut ajouter à cette liste les deux publications suivantes, dont les versions en .pdf sont accessibles gratuitement sur les sites des associations:

Et la “wish-list”:

  • Le défi vegane 21 jours, E. Desaulniers
  • Etre végétarien pour les nuls, S. Havala Hobbs
  • Tout naturellement veggie!, I. Ravanas
  • Se nourrir, marcher, courrir vegan, M. Frazier
  • Végétal vivant varié: les secrets de l’alimentation santé, C. Tal Schaller
  • Petit végétarien gourmand: recettes et conseils en nutrition de 0 à 6 ans, M. Laforêt
  • Initiation au végétarisme, pourquoi et comment devenir végétarien, V. Gerbe
  • Etre végétarien, A. de Lassus
  • Tout autre livre ayant pour sujet l’alimentation et la nutrition adaptée aux alimentations végétales, qui ne soit pas majoritairement un livre de cuisine.

Au vu de mon budget limité, je ne peux pas me permettre d’acheter tous ces livres, surtout que certains d’entre eux sont particulièrement onéreux. J’en appelle donc à la générosité des habitants de l’agglomération tourangelle: si vous possédez un des livres de ma wish-list, et que vous êtes prêts à me le prêter pour quelques semaines, ça serait tout à fait chouette! Je vous le rendrai au pire du pire au mois de septembre, sans annotations ni pages cornées, pas d’inquiétude, j’aime trop les livres pour les abimer. Votre soutien me serait d’une grande aide! Et en retour, un gros bisou, et si ça vous dit, une invitation à boire un coup/manger un bout à la maison, histoire de faire connaissance et de parler végé :).



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *