Vis ma vie de freelance

Anthelmophobie : n.f. peur irraisonnée des vers.

Phobie qui pourrait bien me coûter la vie dans les décennies à venir quand il n’y aura plus de place pour l’élevage et que l’humanité sera obligée de se nourrir d’insectes pour les protéines ! Oh mais… attendez… que vois-je au loin… une lé..gu…mi…neuse ?

¯\_(ツ)_/¯

En ce moment, je prépare un cours sur les contaminations alimentaires par des parasites. Et comme c’est super chouette (comprendre “dégueulasse”), je me suis dit que j’allais exorciser mes cauchemars en partageant ici-même ces informations fantastiques.

Un peu de contexte : il s’agit d’une formation qui s’adresse principalement à des adultes en reconversion ou reprise d’études. Le cours s’inscrit dans un ensemble plus large sur les préparations culinaires, la microbiologie et la prévention des risques.

Les apprenants se destinent à des professions où il est probable qu’ils soient amenés à acheter et à manipuler des denrées alimentaires : notamment l’aide à domicile. Il est donc primordial d’avoir des connaissances précises sur les bonnes pratiques d’hygiène, d’autant plus qu’une majorité de leurs futurs employeurs seront des personnes fragiles.

Donc…

Cette partie du cours porte sur un parasite, l’anisakis. C’est un vers d’environ deux centimètres (autant dire GIGANTESQUE, voir le mot du jour au début de l’article) qui vit dans la cavité abdominale des poissons.

Ce charmant individu est présent dans toutes les mers et océans du globe. Et en fonction des espèces et des lieux de capture, jusqu’à 100% des poissons de mer peuvent être infestés. Oui. 100%. Trop dégueu. Big up aux céphalopodes (seiches et calamars) qui ont un taux d’infestation BAS de 20 à 35%.

L’anisakidose ou anisakiase, est la maladie causée par ce parasite chez l’humain. Elle provoque des symptômes gastro-intestinaux (nausées, vomissements, douleurs gastriques, diarrhées, etc.), ainsi que des symptômes cutanés (urticaire). Dans certains cas, il peut y avoir une réaction allergique avec des symptômes respiratoires (œdème et choc anaphylactique, voire mort).

C’est CHAUD.

Heureusement, les cas sont relativement rares : moins de 20 cas par an et par pays en Europe.

En effet, une cuisson à cœur tue les larves infestantes. Donc c’est ok si c’est cuit, nan ? Le risque c’est surtout le poisson cru ? Adieu sushi et compagnie ?

Oui, l’anisakidose implique l’ingestion des larves vivantes.

Le principe de prévention numéro un, c’est donc bien la cuisson : mais si tu imaginais les ptites larves en train de se dire « punaise il fait chaud par ici, venez les meufs on se tire », puis attendre tranquillou le bus à la sortie de la poêle, laisse-moi te dire que tu étais, pauvre innocent.e, dans l’erreur.

Les larves crèvent là où elles sont, dans ton morceau de poisson. Et si tu n’as pas déjà un peu vomi dans ta bouche à ce stade, il me reste à te donner un dernier élément d’information sur ce sujet tout à fait passionnant : ce cher anisakis reste allergisant, MÊME MORT.

Donc, si comme 12.4% des habitants de la région de Madrid (plus d’une personne sur 10 hein), tu possèdes des IgE spécifiques de A. simplex, notre cher ami le vers des poissons, tu pourrais bien avoir des petits symptômes pas tout à fait fun la prochaine fois que tu rencontres une larve d’anisakis, même morte. Cool, nan?

Et ce sera tout pour aujourd’hui. Parfois, la vie de freelance c’est ça aussi : perdre une heure pour écrire un billet sur un vers, juste pour pouvoir me débarrasser l’esprit du souvenir dégueu dégueu du poisson de la cantine, avec des trucs qui BOUGENT dedans #traumatismedanslenfance.

Je vous souhaite donc un bon appétit bien sûr ! Et vous invite cordialement à laisser les poissons vivre tranquillou dans la mer avec leurs vers, et à manger plutôt des makis au concombre.

🐟

Pour une version plus neutre de ces informations très sérieuses, je vous invite à lire ce document de l’ANSES.

Posts created 26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut